Parce qu’il y a encore un gros cave à quelque part qui cat-call les filles

J’en reviens pas qu’il y ait encore un gros cave à quelque part qui cat-call les filles.

Hey l’gros. Arrête. Tu m’énerves. Moi. Un gars. T’as sûrement déjà entendu les filles te dire d’arrêter. Mais là c’est moi, un gars, qui te demande d’arrêter de cat-caller les filles.

Tu rends ma vie difficile. Plus précisément, tu rends ma vie amoureuse difficile.

Quelle vie amoureuse, au fait? Je n’en ai pas, je te l’avoue. C’est peine perdue de parler avec une fille ces jours-ci. C’est rendu impossible de lui parler sans qu’elle soit sur ses gardes. Je dois tout le temps faire attention aux mots que je dis et à mon intonation. Je dois faire attention à mes gestes, mon regard, mon timing. Tout!

Comment veux-tu que je trouve l’amour avec une fille quand tout ce qu’elles font c’est me fuir?

À cause de toi, adresser la parole à une fille, c’est comme traverser un champ de mine. Je dois me préparer à toute éventualité. À tout moment, elle pourrait exploser. Tôt ou tard, elle me traitera de bizarre, de pervers, de prédateur.

«Je le savais, t’es comme tous les autres gars!»

Je n’aime pas ça.

Au même titre que les filles n’aiment pas se faire cat-caller.

Moi aussi, j’aurais la même réaction si les filles me traitaient aussi mal que tu les traites. Au premier signe d’envahissement de leur parfum dans mon espace personnel, je m’enfuirais.

Tout comme elles me fuient par crainte que je les dénude de leur dignité.

Je le vois dans leurs regards qu’elles ne se sentent pas entièrement à l’aise avec moi. Je l’entends qu’elles ne s’expriment pas naturellement. Je le sens dans leurs rires qu’elles se retiennent.

C’est parce qu’elles sont sur la défensive.

Et ça, mon cher, c’est de ta faute.

C’est de ta faute si elles m’étiquettent en tant que menace avant même qu’elles ne me rencontrent.

Je n’aime pas ça du tout.

Je n’aime pas lorsqu’elles marchent plus rapidement en face de moi pour prendre leurs distances en pensant que je les check comme une pièce de viande.

Je n’aime pas non plus lorsqu’elles traversent la rue pour m’éviter, supposant que je vais leur prendre une fesse.

J’aime encore moins lorsqu’elles me dévisagent alors que je ne fais que leur dire qu’elles ont échappé de quoi. Elles s’attendent sûrement à ce que je leur demande leur numéro. Ou pire. Leur position sexuelle préférée.

Je n’aime rien de tout ça parce qu’elles m’accusent d’être toi.

Non, ce n’est pas un compliment pour toi, c’est une insulte pour moi.

Je ne suis pas comme toi.

La preuve, c’est que je te demande d’arrêter de cat-caller les filles.

Tu ne le sais peut-être pas mon cher, mais tu ne fais que te tirer dans le pied à chaque fois que tu vexes une fille et que tu la blesses.

Elle se rappellera toute sa vie que tu es le crétin qui l’a fait sentir comme de la merde.

Imagine le jour où tu voudras trouver l’amour avec une fille. Tu te trouveras dans la même situation que moi. Oui, tu auras pris en maturité. Tu seras enfin devenu un vrai bon gars.

Mais les filles continueront de te percevoir comme une menace.

Tu veux savoir pourquoi?

Parce qu’il y aura encore un gros cave à quelque part qui cat-callera les filles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s