Hommage à Jack

Pendant mon pèlerinage dans les maritimes, j’ai fait un arrêt au Musée Maritimes de l’Atlantique. Au départ, j’avais l’intention de partager une vidéo où je rendais hommage à Jack, un célèbre gentleman perdu, mort dans le naufrage du Titanic. Malheureusement, on a manqué d’espace sur la carte mémoire. Voici donc l’hommage par écrit.

28 juillet 2016, Musée Maritimes de l’Atlantique, Halifax

Ici se trouvent des artefacts du naufrage du Titanic, triste événement immortalisé par James Cameron dans son film portant le même nom du bateau. L’histoire fictive raconte le périple amoureux entre Jack, un bas de classe de la société, et Rose, une fille qui sort avec un douchebag (classique). À la fin du film, le bateau coule (je ne donne pas de punch on s’entend) et les deux (Jack et Rose) se trouvent à l’eau. C’est là que l’histoire prend une tournure intéressante.

Jack croit qu’il agit de manière honorable et romantique en imposant sa vision de gentleman héroïque. D’une voix rauque, il dit à Rose (en somme): Reste sur la planche de bois, flotte paisiblement et admire les étoiles, pendant que je prends un spa nature. Quelques minutes plus tard, il meurt de froid et coule dans le bas fond de l’océan des prix citron.

Voici mon message pour notre défunt Jack.

« Mon cher Jack. Désolé pour le sort que ta croisière vers la liberté t’a réservé. On aurait pu t’avertir. Quand tu as une chance de survivre, l’estime de ta prospect à ton égard n’est pas une priorité. Dommage que tu n’aies pas gardé ton sang-froid, tu aurais vite compris qu’il y avait de la place pour deux sur la planche de bois.

Malheureusement, comme pour beaucoup de gentlemen perdus, ta priorité n’était pas ta survie, mais bel et bien tes chances «d’obtenir de quoi» si tu agissais dans l’intérêt de ta prospect. Évidemment, tu n’avais pas l’avantage du terrain, je te l’accorde. J’en déduis que le regard gelé des cils épineux de Rose t’a donné la frousse. Tu n’avais plus le courage de lui dire la vérité dans le blanc glacé de ses yeux: Hey fille, tasse toé, moi aussi, j’ai frette pi j’ai envie d’vivre, espèce d’égoïste!

Aujourd’hui, Jack, je te rends hommage et à tous les gentlemen perdus qui avez inutilement fait des sacrifices dans le but de faire des gains amoureux. Clairement, ça ne fonctionne pas. Ça n’en vaut pas la peine. Les filles n’en valent pas la peine.

De toute manière une vraie femme verrait l’acte du sacrifice comme inutile.
Elle saurait faire la part des choses.
Elle saurait reconnaître les exagérations de ses demandes.
Elle saurait les limiter en fonction de tes capacités et tes habiletés.
Elle encouragerait le travaille d’équipe.
Elle ne te demanderait rien qui pourrait te blesser.
Elle voudrait ton bien.

J’espère que dans une autre vie, tu ne feras pas la même erreur. Je salue tout de même ton dévouement.

Ton ami,

Le gentleman perdu »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s