Ma logique imperturbable de gars qui en a assez de cette logique de fille immature

Il y a un an, une amie, appelons-la Sonia, m’invite à souper chez elle. Se sont jointes à nous son amie Ignas (nom fictif), ainsi que l’amie d’Ignas, Lucy (nom fictif), deux filles que je n’ai jamais rencontrées.

Voici le récit de cette soirée.


Avant de me joindre à la table, je dois terminer des trucs sur mon laptop. Pendant que j’envoie des courriels et je prépare ma to-do liste du lendemain, j’entends la conversation des filles dans la cuisine. Sans trop m’attarder à ce qu’elles disent, je pouvais clairement distinguer la dynamique: une d’entre elles avait besoin de vider son sac pendant que les deux autres lui offraient leur appui inconditionnel.

Une fois mes affaires terminées , je me rends dans la cuisine. Sonia me prend par surprise et me dit: justement, JF, c’est un expert là-dedans, hein? Suivi d’un clin d’oeil.

Je demande donc à Ignas, qui parlait depuis maintenant 20 minutes, le sujet de la conversation.

Elle m’a répondu avec une pointe de condescendance que ça ne servirait à rien de m’expliquer sa situation et que je ne comprendrais pas, puisque je suis un gars.

Bad move, girl.

JF: Justement, peut-être que je comprendrai, puisque je suis un gars, dis-je, tout renvoyant un clin d’oeil à Sonia.

Ignas: Bon d’accord. Mon copain, en France, est immature. Il ne me prépare pas de repas quand je suis fatiguée ou quand je suis pressée.

JF: Ah oui, très immature, j’avoue, répondis-je en roulant discrètement mes yeux vers Sonia. Ignas, lui dis-tu quand tu as besoin qu’il te prépare à manger quand tu n’as ni le temps ni l’énergie de le faire?

Ignas: Non. En tant que copain, il devrait le savoir.

JF: Ah oui, dis-je en demeurant calme. C’est vrai, il devrait être en mesure de lire dans tes pensées. Très égoïste, ton copain.

À côté de moi, je sens Sonia qui s’empêche de rire. Elle le sait trop bien qu’Ignas ne survivra pas à ma logique imperturbable de gars qui en a assez de cette logique de fille immature.

JF: Autre chose?

Ignas: Oui, il est égoïste. Il a commencé un bac en ingénierie en France alors qu’il savait que je poursuivais mes études ici au Canada.

JF: Ah oui, c’est vrai, très immature de lui de vouloir s’éduquer.

J’avais juste hâte à la cerise sur le sundae.

Ignas: J’ai beaucoup travaillé pour être où je suis rendue (sachez qu’elle n’a que 22 ans). Mon stage en Nouvelle-Zélande m’a beaucoup épuisé et ça l’a tout pris pour qu’on m’accepte au Canada. Ce n’est pas vrai que je retournerai en France parce que monsieur veut faire ses études là-bas.

JF: Donc, une fois ton stage au Canada terminé, tu trouves que de rejoindre ton copain en France est comme une punition?

Ignas: Exactement.

Sonia, Lucy et moi échangeons un regard de perplexité.

JF: Coudonc, Ignas, l’aimes-tu ton copain?

Ignas regarde Sonia et Lucy puis m’adresse la parole: Tu vois, je te l’avais dit que tu ne comprendrais rien.
Version 2

Ma réaction pendant mal toute la durée de la soirée.
Crédit: Peter Ryaux-Larsen

 

Je regarde Sonia. Je pouvais lire dans ses yeux son supplice que je me la ferme. Comme de fait, j’ai gardé ma bouche fermée. Après tout, sa misère ne m’appartenait pas et son interprétation de ma personne me laissait indifférent. De toute manière, j’avais trop faim pour poursuivre le sujet. On a soupé et les seules fois que j’ai ouvert ma bouche c’était pour manger.

Un peu plus tard, un autre ami et sa copine se sont joints à nous. Appelons les Jimmy et Lambelle.

Jimmy: Salut gang, qu’est-ce j’ai manqué?

Ignas: Rien, sauf le fait que JF ne comprend rien aux filles.

Ça y est, c’était mon feu vert. J’ai pris une grande inspiration et j’ai ouvert la bouche.

JF: En effet, Jimmy, je ne comprends pas pourquoi Ignas trouve immature que son copain ne lui fasse pas à manger alors qu’elle est fatiguée ou pressée sans qu’elle lui glisse un mot en croyant qu’il va pouvoir lire dans ses pensées. Je ne comprends pas pourquoi elle trouve égoïste que son chum poursuive ses études en ingénierie en France au lieu de la rejoindre ici. Je ne comprends pas non plus pourquoi elle trouve que c’est une punition que de rejoindre  son copain en France une fois son stage terminé au Canada. Et finalement, je ne comprends pas pourquoi elle reste en couple avec si elle ne l’aime pas.

Il y a eu un silence tendu, puis Ignas est parti en flèche vers le salon.

Lambelle: Ben là JF, franchement, dit-elle avec un petit sourire au coin.

JF: Quoi?

Lambelle: T’as pas d’allure, ajouta-t-elle entre deux petits rires discrets.

JF: Qu’est-ce j’ai fait?

Je regarde Lucy et je lui repose la question.

Lucy: Ben… rien. Tu lui as juste répété ce qu’elle nous a dit tantôt, dit-elle simplement.

Je regarde Sonia et je lui pose la même question.

Sonia: Je pense qu’elle n’est juste pas habituée à ta franchise, JF.

Ignas revient et m’adresse la parole d’un ton assez corsé comme seules les Françaises savent le faire.

Ignas: JF, c’est quoi ton problème? Pourquoi tu étales toute ma vie privée devant Jimmy et Lucy?

J’ai pris un moment pour réfléchir. Puis, j’ai compris.

JF: Ah.. je vois.. vous ne vous connaissiez pas..

J’ai ressenti un petit malaise. En même temps, je trouvais ça très drôle. Si je l’avais su, peut-être que je n’aurais pas ouvert la bouche. Mais bon, elle a lancé la première pierre. Ça aurait été impoli de ne pas lui rendre la pareille.

J’ai pris un autre moment pour réfléchir. Puis, je me suis dit que la bonne chose  à faire était de m’excuser.

JF: Désolé, Ignas, tu sais, moi aussi, j’ai une vie amoureuse de marde. Ça me fait plaisir de la partager aux gens parce que ça les fait rire, mais aussi parce que ça leur fait du bien de savoir qu’ils ne sont pas les seuls à vivre des incompréhensions et des frustrations. Je comprends maintenant que ce n’est pas tout le monde qui aime partager leurs histoires à des inconnus. Sincèrement, je suis désolé.

Bon ok, je ne me suis pas vraiment excusé. Ça sonne plus comme des paroles de consolation sur fond de condescendance remplie de pitié.

Voici ce que j’aurais vraiment dû y dire.

Version 2

Moi quand j’énumère tout ce qui a d’incohérent dans la logique de fille immature
Crédit: Peter Ryaux-Larsen

 

Désolé, Ignas, mais ta logique de fille immature ne m’ébranle pas.

Si tu aimais vraiment ton copain, tu ferais preuve d’une communication saine avec lui. Par exemple, tu lui demanderais poliment de te rendre service et de te préparer à manger. Car si tu ne le savais pas, les gens qui s’aiment s’entraident.

Si tu l’aimais vraiment, tu l’encouragerais dans ses études tout comme il fait avec toi et ton projet de stage au Canada.

Si tu l’aimais vraiment, tu ne serais pas en train de parler dans son dos. Tu ne le traiterais pas d’immature et d’égoïste. Au contraire, si tu l’aimais, tu dirais quelque chose positif du genre: «Pour le moment, nous vivons le moment présent. Je suis heureux avec lui, malgré la distance qui nous sépare. Une fois mon stage terminé, nous verrons où nous en sommes dans notre relation. Pour le moment, on s’apprécie comme on peut!»

Autrement, si tu ne changes pas d’attitude, la prochaine fois que je le vois, je lui dirai ce que tu m’as dit de lui. Et crois-moi, je ne doute pas une seconde qu’il sera d’accord avec moi: il mérite mieux que toi.


Vous avez aimé mon texte? Vous voulez me partager vos réactions? Vous avez une anecdote à me partager? Écrivez-moi à info@legentlemanperdu.com. Il me fera plaisir de vous lire!

Suivez mes aventures sur Facebook (Le genteman perdu)Twitter (@gentlemanperdu) et Instagram (gentlemanperdu).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s