Merci Fringe de Montreal!

Pour la troisième fois de ma carrière d’artiste, j’ai participé au Festival Saint-Ambroise Fringe de Montréal. Cette année, j’ai décidé de présenter mon spectacle de 2015, Le gentleman perdu, en anglais. Je suis très content de ma décision et du résultat final.

C’était la première fois que je présente un spectacle en anglais. Outre mes emplois qui m’amènent à dialoguer en anglais, je n’ai jamais vraiment eu l’occasion de le faire

Après 20 représentations de mon spectacle au Québec et dans les maritimes et à force d’en parler autour de moi, j’ai remarqué qu’un grand bassin d’anglophone apprécierait mon spectacle. Le Fringe de Montréal était donc pour moi une occasion en or de faire mes premiers pas. Ô combien suis-je content d’avoir pris cette décision!

J’ai eu 10 mois pour me préparer. J’ai commencé la traduction en octobre 2016. J’ai réécrit plusieurs éditions au courant de l’hiver. Puis, avec l’arrivée du printemps, j’ai pratiqué tous les jours afin de m’assurer de livrer le meilleur de moi-même.

J’ai constaté que je m’exprime différemment en français et en anglais, que les punchs ne sont pas aux mêmes endroits, mais surtout, que mon personnage ne se présente pas de la même manière à un auditoire francophone et anglophone.

En effet, mon monologue en français se rapproche plus du théâtre et de l’humour, alors qu’en anglais, mon monologue se rapproche plus du style story-telling. Je me suis senti plus à l’aise en anglais qu’en français, même si tout ce que j’ai vécu était en français. C’est peut-être dû au fait que j’ai grandi en regardant la télé et les films en anglais?

Étrangement, c’est la même histoire, mais on dirait deux spectacles différents. Curieusement, les réactions d’après-spectacles sont les mêmes par rapport au gentleman et la quête de l’amour. Comme si ceux-ci sont universels, malgré les différences entre les cultures linguistiques.

En août et en septembre, je présenterai mon spectacle à Saint-John NB au Fundy Fringe Festival et Halifax NÉ au Halifax Fringe Festival. Est-ce que la géographie a un plus grand impact sur la culture de gentleman et de l’amour? J’ai bien hâte de le découvrir!

Entre-temps, j’aimerais remercier les organisateurs du Festival Saint-Ambroise Fringe de Montréal pour leurs dévouement à livrer un festival unique en son genre à Montréal.

Pour en savoir plus sur mes aventures, suivez-moi sur Facebook, Twitter et Instagram!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s